Interventions de groupe avec des patients souffrant de TOC

Monique Rey 

L’objectif de cet atelier est de s’entraîner aux techniques utilisées sur le modèle de la TCC pour améliorer les patients souffrant de TOC. La thérapie comportementale est préconisée selon le modèle neurobiologique  présupposant le dysfonctionnement cérébral maintenu par les rituels, avec en priorité l’éducation thérapeutique et l’exposition avec prévention de réponse. La thérapie cognitive sera utilisée pour aider les patients à reconnaître les différents types de pensées dysfonctionnelles entravant la thérapie afin de  les gérer comme nous l’expliquerons dans cet atelier.

Nous allons dans cet atelier, après un bref état des lieux, suivre le parcours de soin des patients afin de s’entraîner étape par étape aux différentes téchniques

  • Etat des lieux

30 patients régulièrement  hospitalisés à leur demande et celle de leurs médecins.

Toutes sortes de TOC : contamination, erreur, responsabilité, malheur, phobie d’impulsion, peu d’accumulateurs.

Certains n’ont jamais vu de thérapeutes cognitivo-comportementalistes et n’ont pas d’informations sur les TOC et la TCC ;

La presque totalité prend déjà ou a pris des ADP sérotoninergiques ou autres voire des neuroleptiques à hautes dose.

La Y-BOCS est régulièrement supérieure à 30/40

v Trois psychiatres et un interne sont entrainés à s’occuper des TOC ainsi que les aide soignants et les infirmiers.

v Les patients bénéficient d’entretiens journaliers individuels et de 2 à 3 ateliers hebdomadaires spécifiques des TOC , de conférences sur  la TCC d’ateliers sur les médicaments.

Déroulement du séjour étape par étape servant de support à l’atelier :

  • Entretien d’entrée :
    • recueil des données
    •  diagnostic positif et différentiel,
    •  mise en place de la relation thérapeutique (y-a-t’il des spécificités ou non ?
    • Remise du manuel thérapeutique des TOC à visée informative et d’auto-observation.
  •  Evaluation du trouble à l’aide de la Y-BOCS.
  •  Evaluation de la motivation.
  • Informations sur le TOC en groupe et en individuel (ETP) avec prise de parole des patients sur leur avancée, remise de documents
  • Jeux de rôle en groupe TOC théatre afin de se distancier de son trouble et mieux l’assiéger et le vaincre.
  • Auto observations du trouble encadrées par les soignants pour comprendre le fonctionnement (Analyse fonctionnelle) et de créer une hiérarchie des expositions.
  • Mise en place des expositions (comment et que choisir ?)et surtout des stratégies pour y parvenir :
    • le décalage progressif des rituels,
    • le sabotage du TOC avec dialogue moquerie exagération provocation, contre-pied.
    • le laisser couler avec utilisation de la mindfulness 

Ces stratégies sont expliquées et choisies par le patient selon sa personnalité, l’important est de se sentir de plus en plus fort. Elles sont exposées par le patient en jeux de rôle en atelier théatre au fil du séjour montrant sa prise de pouvoir sur son trouble.

  • Les expositions se font accompagnées au départ des soignants puis seul.
  • Si trop de difficultés, exposition en imaginaire avec ou sans relaxation avant l’exposition in vivo.
  • On incite les patients habitant en région sans « AFTOC » à animer des réunions pour lesquelles on les accompagne sur un plan théorique et pratique accompagné de patient animant déjà des groupes.

Déroulement de l’atelier de ce jour :

Entraînement des thérapeutes en jeux de rôle, en travail de groupe, aux techniques relationnelles, cognitives et comportementales sur les différents stades de la prise en charge sus décrits en utilisant des supports écrits et filmés.

Les participants, en fonction de leurs besoins, choisiront les situations à travailler plus spécifiquement .

Feed back et évaluation de l’atelier en fin de journée.

 

 

 

 

16/10/2017