TCC et psychologie positive dans le handicap psychique : une psychothérapie pour s'épanouir

Ayman MURAD (Colmar)
Aurélie FRITSCH (Colmar)

 

La psychologie positive a fondé ses travaux sur des populations ne souffrant pas de troubles psychiques lourds. Pourtant, les thérapeutes prenant en charge des pathologies chroniques ou intervenant dans le champ du handicap psychique sont tentés de faire profiter leurs patients des découvertes très intéressantes de cette discipline. Ils se demandent alors comment aider leurs patients à acquérir plus de sérénité et de joie de vivre malgré leur handicap, comment conceptualiser des situations cliniques complexes, comment intervenir malgré des difficultés émotionnelles et cognitives parfois très sévères... 

Notre atelier tentera de répondre à ces questions en exposant une approche pratique, qui intègre la psychologie positive dans la conceptualisation TCC chez les patients porteurs de handicaps psychiques variés (schizophrénie, retard mental, démence, autisme...). A travers de cas concrets, nous proposerons aux participants de construire une conceptualisation faisant appel à différentes approches TCC et associant l¹analyse fonctionnelle des comportements « pathologiques » à celle des comportements épanouissants. Cette démarche est particulièrement fructueuse dans les situations d¹impasse thérapeutique. 

07/07/2017