Retour

Le mal de vivre - Les tentatives de suicide par médicaments

Guillerm L.-C. & Marc B.

« Je voulais dormir », « je voulais oublier », « je ne voulais plus vivre »… Chaque année en France, les tentatives de suicide par médicaments concernent plus de 150 000 personnes et autant de familles. Tous les suicidants ressentent un réel mal de vivre : dépression, angoisse, découragement, accumulation de problèmes, situations d’impasse ou effondrement de l’estime de soi… Mais mal de vivre ne signifie pas pour autant désir de mourir. La personne qui fait une tentative de suicide avec des médicaments tente aussi de signifier quelque chose par son geste, de trouver un soutien. Comment redonner espoir et goût à la vie ? À travers de nombreux témoignages de personnes suicidaires, deux psychiatres nous donnent leurs conseils pour mieux comprendre, mieux écouter et mieux aider. Parce qu’une réponse adaptée peut contribuer à une véritable renaissance.

2007, Odile Jacob, Paris
Langue: 
Français
Guillerm L.-C. & Marc B.

Luc-Christophe Guillerm est médecin psychiatre à Brest. Il exerce dans une clinique psychiatrique, en particulier dans une unité d’hospitalisation de crise.

Brigitte Marc est médecin psychiatre et pédopsychiatre à Brest. Elle a travaillé plusieurs années aux urgences psychiatriques de Nantes.