Conférence d'ouverture

Mémoires d'un événement traumatique : la société française face aux attentats du 13 Novembre

Denis Pechanski

 

Les attentats de novembre 2015, dans la chaîne d’attentats qui touchent la France depuis le début de cette année-là, constituent un traumatisme au-delà de l’imaginable pour les victimes et leurs proches, mais aussi pour l’ensemble de la société française.

Dans la foulée des attentats, Francis Eustache, neuropsychologue, et moi-même, historien, avons de proposer un vaste programme qui vise à mieux comprendre non pas l’événement, mais la mémoire de l’événement. Dans une perspective transdisciplinaire, donc la construction en commun d’un objet de recherche essentiellement entre sciences du vivant et sciences humaines et sociales, nous travaillons sur l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire collective d’un événement traumatique.

Projet sur 12 ans, regroupant 31 partenaires sous le pilotage du CNRS, de l’INSERM et de HESAM Université, avec le soutien décisif des Investissements d’avenir (via l’ANR), le programme « 13-Novembre » se structure autour de deux sous-programmes, l’étude 1000 et REMEMBER, sur lesquels se greffent cinq autres études. L’étude 1000 consiste à recueillir les témoignages filmés de 1000 personnes, des plus exposées (rescapés, intervenants…) aux plus éloignées (trois villes de province), en 2016 puis les mêmes en 2018, en 2021 et en 2026. Le suivi de cohorte est l’enjeu majeur de ce protocole. L’INA et l’ECPAD (Images de l’Armée) sont les opérateurs. A dominante sociologique et psychologique, le questionnaire est le même pour tous les participants qui ont été d’emblée divisés en quatre groupes ou cercles ?

Une étude ancillaire de l’étude 1000 a pour objectif de mieux comprendre le trouble de stress post-traumatique (donc le choc traumatique et son cortège de symptômes qui se poursuivent plus d’un mois après l’attentat), mais aussi les capacités de résilience. Intitulée REMEMBER, elle est réalisée dans l’unité de recherche U1077 à Caen. Elle est ancillaire dans le sens où les 200 personnes qui suivent ce protocole biomédical ont également été incluses dans l’étude 1000, soit au titre du cercle 1 donc potentiellement exposées au TSPT, soit au titre du cercle 4 donc groupe contrôle.

Une autre étude relève du médical, plus exactement de l’épidémiologie de santé publique. ESPA-13-Novembre est un volet du programme développé en lien avec Santé Publique France.

Il fallait appréhender au plus près la mémoire collective de ces attentats pour mettre en perspectives ces analyses. C’est ce que permettent les 11 questions posées par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), auprès d’un panel représentatif de la population française. Depuis 45 ans le Crédoc prend en quelque sorte le pouls de la société française tous les six mois. C’est dire la richesse des données croisées et l’expérience accumulée. Deux études ont déjà été réalisées au moment des captations de l’étude 1000, donc en juin 2016 et en juin 2018. Parmi les vecteurs de la mémoire collective, on pense bien sûr aux médias traditionnels et aux réseaux sociaux.

Plus récemment se sont ajoutées deux pistes de recherche. L’une a pour objectif d’analyser la réception des attentats de janvier et novembre 2015 à Paris et en région parisienne par des acteurs du monde scolaire. Une autre piste est explorée qui vise un corpus d’œuvres de fiction et de non fiction sur les attentats de 2015.

Par ce trop court résumé, j’ai essayé de rendre compte de la diversité et de l’ampleur des travaux que nous avons engagés. Les enjeux sociétaux sont évidents. Les résultats scientifiques commencent à arriver. Le défi épistémologique est de proposer un changement de paradigme dans ce que nous appellerons les sciences de la mémoire.

--------------

Denis Peschanski1, directeur de recherche au CNRS

Centre Européen de Sociologie et de Science Politique, UMR8209, CNRS, Université Paris 1, Université PSL, EHESS. Responsable scientifique de l’équipex MATRICE et coresponsable scientifique du programme 13-Novembre.

www.memoire13novembre.fr

26/10/2018