Rencontre expert : Depistage, orientation et diagnostique dans les TSA

J. Kruck

 

Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) sont des troubles neurodéveloppementaux caractérisés par des anomalies de la communication et des interactions sociales et par la présence de comportements restreints, répétitifs et stéréotypés.

Ces troubles sont couramment repérés entre 2 et 3 ans bien que les parents signalent parfois des particularités plus précocement. S. Ozonoff et ses collaborateurs en 2010 ont montré des anomalies au niveau la fréquence des regards, des sourires sociaux et plus globalement dans l’exploration des visages. La présence de ses dernières pourrait permettre un diagnostic aux alentours de 12 mois. Cependant le diagnostic était retardé à cause en autre de la non adéquation des outils et du manque de sensibilisation des professionnels ou des parents. Des signes d’alerte ont été proposés par la Haute Autorité de Santé afin de permettre un dépistage précoce.  L’étude de dépistage dans le grand Sud-Ouest, menée par l’équipe du Pr B. Rogé, a permis de valider langue française l’utilisation du CHAT et du M-CHAT, déjà utilisés dans les pays anglophones. Le CHAT se compose d’un questionnaire bref (9 questions) et de 5 observations. Le M-CHAT est un questionnaire remis aux parents, de 23 questions. Ils permettent de déterminer un risque de TSA et de proposer une orientation vers des centres de diagnostic, puis des accompagnements adaptés. Certains enfants dont les caractéristiques sont plus discrètes, ne sont pas repérés et une errance diagnostique s’amorce avec des diagnostics différentiels parfois difficiles. Le SCQ est un outil conçu pour repérer des TSA chez des enfants de plus de 4 ans. Il s’agit d’un questionnaire de 40 questions remis aux parents. Les professionnels de santé quel que soit leur domaine peuvent l’utiliser à des fins d‘orientation vers des spécialistes du trouble suspecté.  Une fois la procédure de diagnostic engagée les enfants et leurs parents passent une batterie d’outils diagnostiques (ADI-R, ADOS, CARS) ainsi qu’une évaluation fonctionnelle permettant de déterminer le niveau de fonctionnement de l’enfant dans les différents domaines du développement pour proposer des prises en charge en adéquation avec ses besoins. L’ensemble de ces outils est aujourd’hui disponible en langue française.   L’administration des outils de dépistage est rapide et ne demande aucune formation. En revanche les outils diagnostics ADI et ADOS requièrent une formation officielle, préalable à leur utilisation, dispensée en France par des organismes agréés. Les professionnels mieux sensibilisés permettent un accès plus rapide aux prises en charge qui se doivent d’être précoces, individualisées et intensives. 

Bibliographie :

1-    Baduel, S., Guillon, Q.,  Afzali, MH., Foudon, N., Kruck, J., Rogé, B. The French Version of the Modified-Checklist for Autism in Toddlers M-CHAT): a Validation Study on a French Sample of 24 Month-Old Children. Journal of Autism and Developmental Disorders. (A  paraitre)

2-    Kruck, J., Baduel, S., Rogé. (2013). Questionnaire de Communication Sociale pour le Dépistage des Troubles du Spectre Autistique. Adaptation  française. Editions Hogrefe 

3-    Kruck, J., Baduel, S., Rogé. (2013) Adaptation française, in Kruck, J., Baduel, S., Roge. (2013). Questionnaire de Communication Sociale pour le Dépistage des Troubles du Spectre Autistique. Adaptation française. Editions Hogrefe .Pp 31-35. 

4-    Rogé, B., Kruck, J., Baduel, S., Goutaudier, N., Chabane, N.(2015) Adaptation française de l’ADOS2 : Echelle d’observation pour le diagnostic de l’Autisme, 2nde édition. Editions Hogrefe 

5-    Rogé  B., Fombonne E., Fremolle J., Arti E. (2011). Adaptation française de l’ADI-R : Entretien pour le diagnostic de l’autisme-Forme révisée, Editions Hogrefe

17/11/2016