L’Analyse Fonctionnelle du Deuil Compliqué/Prolongé

Alain Sauteraud

Soigner le Deuil Compliqué/Prolongé est un nouveau challenge pour les psychothérapeutes en TCC depuis la reconnaissance de cette maladie par l’Association Américaine de Psychiatrie (2013) et par l’Organisation Mondiale de la Santé (2018). Le Deuil Compliqué/Prolongé touche 1 à 2% de la population occidentale. Elle s’améliore par une TCC, qui est supérieure à tout autre traitement actuel.

Or, les psychothérapeutes sont généralement gênés pour distinguer le deuil pathologique du deuil normal, de l’état de stress post-traumatique et de la dépression majeure et pour construire un plan thérapeutique sur la base d’éléments cliniques.

La démarche d’analyse fonctionnelle est une réponse à ces obstacles : elle rend le patient « logique » dans sa souffrance. Mais elle est sutout l’étape fondamentale pour la construction d’objectifs thérapeutiques, une fois comprise la phénoménologie du deuil normal.

25/07/2018