Atelier B2 : L'activation comportementale, et dépression : comment l'organiser et la mettre en route ?

C. Mirabel-Sarron

 

L’activation comportementale est l’une des premières étapes de la TCC de la dépression. C’est une composante qui sera poursuivie tout au long du traitement. Il s’agit d’un élément clé de la TCC. Il s’agit de commencer par briser le cercle vicieux de « l’apathie » en se remettant en action. Le fait d’être inactif, de ne pas faire d’activité, de ne pas bouger, maintient l’humeur dépressive, avec sa tristesse. Après un bref rappel sur les caractéristiques cliniques et psychologiques de la souffrance dépressive, nousintroduirons le cercle vicieux de « la léthargie dépressive »avec ses conséquences d’inefficacité, de culpabilité, de découragement voire de désespoir.

Comme l’activité diminue le sentiment d’être amorphe ou sans énergie, le sujet déprimé doit être encouragé à se mettre en mouvement, même si sa fatigue, ses cognitions dépressives et ses symptômes constituent autant d’obstacles.Une partie psycho-éducative expliquera que dans toutes situations, la motivation passe par l’action. C’est en agissant qu’on devient motivé à en faire plus, que le sentiment d’efficacité personnelle se développe et que l’estime de soi se restaure peu à peu.

27/04/2016