Atelier pré-congrès   
Intégrer le travail avec les émotions dans la psychothérapie cognitivo-comportementale

Conférence congrès
La psychothérapie centrée sur les émotions 
 

           
 

Résumé de l'atelier

 

      

    

 

 

 PhD Ueli KRAMER

Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP, superviseur isEFT, Privat-Docent à la Faculté de Biologie et de Médecine à l’Université de Lausanne (Suisse), Adjunct Professor en Psychologie Clinique à l’Université de Windsor (Canada) et chercheur invité à Harvard University (Etats-Unis).

Interview

Vous avez écrit le premier ouvrage en français au sujet de la psychothérapie centrée sur les émotions. Les émotions ne font-elles pas partie de toute psychothérapie ?
Au moment où deux êtres humains se rencontrent, il y a des émotions : la rencontre humaine nous affecte et nous change profondément. Donc, bien sûr, les émotions et leurs changements peuvent prendre une place centrale dans plusieurs formes de psychothérapie. Toutefois, l’observation systématique de séances vidéo de psychothérapie, comparant des cas ayant résolu leur problématique à ceux qui ne l’ont pas fait, indique que la prise en compte directe et immédiate des émotions du client moment par moment est productive. Elle permet, entre autres, un travail en profondeur où une émotion est directement transformée par une autre émotion. Ceci est spécifique à la psychothérapie centrée sur les émotions (Emotion-Focused Therapy, en anglais), telle que développé par le chercheur en psychothérapie Leslie Greenberg et collaborateurs. 

Ce type de traitement est indiqué pour quelle pathologie ?
La psychothérapie centrée sur les émotions figure sur la liste des traitements approuvés par l’American Psychological Association (APA) pour la dépression, les problèmes interpersonnels, le trauma complexe et les problèmes de couple. Compte tenu de l’attractivité de l’approche, son champ d’indication et d’application est aujourd’hui beaucoup plus large, comprenant les troubles anxieux, les troubles alimentaires, les troubles de la personnalité et les problèmes d’interaction familiale. 

Comment intégrer cette pratique avec les TCC, ou avec d’autres approches thérapeutiques ?
Les tâches thérapeutiques spécifiques de la psychothérapie centrée sur les émotions s’intègrent très bien à d’autres approches thérapeutiques. Par exemple, face à une patiente avec un trouble de la personnalité borderline, un thérapeute pourrait d’abord travailler directement sur la régulation des émotions – en utilisant des techniques comportementales –, ensuite encourager – via la psychothérapie centrée sur les émotions –, la transformation émotionnelle en profondeur. Cette dernière est favorisée dans des tâches thérapeutiques visant spécifiquement la résolution des blessures émotionnelles en lien avec les figures d’attachement.

Comment un soignant peut-il se former à cette approche ?
Dans les pays francophones, il existe plusieurs options de formation, notamment à Paris (www.mon-psy-paris.org). Il est aussi possible de consulter le site de la société internationale sur la psychothérapie centrée sur les émotions qui renseigne sur les formations à venir dans le monde (www.iseft.org). Des formations spécifiques au sujet des problèmes conjugaux sont également disponibles en langue française (www.eft-sr.ch).  

La psychothérapie cognitivo-comportementale propose des occasions d‘entraînement aux compétences émotionnelles aux patients souffrant de troubles psychiques. Malgré l’intérêt de cette stratégie d’intervention – qui permet souvent de diminuer l’intensité émotionnelle et une meilleure régulation chez le patient –, elle ne favorise pas directement le changement des émotions par d’autres émotions. Ce type de changement profond – de transformation émotionnelle – est favorisé par une série de tâches thérapeutiques issues et validées empiriquement dans le cadre de la psychothérapie centrée sur les émotions.

Cet atelier clinique présente les tâches thérapeutiques centrales de la psychothérapie centrée sur les émotions, en illustre quelques-unes avec des extraits vidéo et discute les implications pour une intervention clinique qui est fondamentalement a) orientée aux indices du processus et b) transdiagnostique. Ce type d’intervention complète l’orientation aux symptômes et catégories diagnostiques. En utilisant une méthodologie interactive et ludique, le participant apprend à favoriser la transformation émotionnelle en séance, étape par étape. Finalement, l’intégration des outils thérapeutiques centrés sur les émotions dans une psychothérapie cognitivo-comportementale est discutée à l’aide d’un cas clinique.

Bibliographie 

Kramer, U., & Ragama, E. (2015). La psychothérapie centrée sur les émotions (Préface L. S. Greenberg). Issy-les-Moulineaux : Elsevier-Masson.

 

 

 

 

 

 

Accéder au programme

Inscription individuelle                            Inscription formation continue ou DPC                             Télécharger le bulletin d'inscription

30/09/2016