La récente sortie de la nouvelle version du « Manuel Diagnostique et Statistique des troubles mentaux » (DSM 5) est l’objet de vives controverses : décisions de « création » de nouvelles psychopathologies, extension des critères permettant d’inclure plus de personnes dans les pathologies, pression et intérêts des laboratoires pharmaceutiques, choix idéologiques sous-jacents à la définition de certaines pathologies, méthodologie scientifique orientée, etc.
Face à ces questions, l’Université Paris 8 organise le jeudi 24 avril le colloque « Le DSM-5 : Distributeur Subtil de Maladies ? ».
Informations :  http://www.ufr-psycho.univ-paris8.fr/IMG/pdf/Programme-colloque_DSM5-2.pdf

14/04/2014